Mobilité et stationnement

Dans les années 70, Sceaux fut la première ville francilienne à créer une rue piétonne dans son centre-ville. Depuis, Sceaux poursuit ses efforts pour améliorer les déplacements urbains et encourager les mobilités douces.

 

 

Mobilités douces

Le plan de développement des circulations douces, élaboré en 2003 en concertation avec des riverains et les associations de quartier, a permis de définir trois grands axes prioritaires : une réduction de la vitesse en ville ; une meilleure connexion entre les modes doux de circulation et les transports en commun ; le développement du vélo. 

Voie piétonne

En 2007, la Ville a limité la vitesse des véhicules à 30 km/h sur toutes ses voies communales. Cette volonté s’inscrit dans la droite ligne du schéma directeur régional d’Île-de-France (Sdrif). En outre, depuis la création de la première rue piétonne d’Île-de-France (rue Houdan) en 1974, de nombreuses zones de rencontre ont été aménagées. Les piétons peuvent circuler sur la chaussée et ont la priorité sur les véhicules. Pour tous, la vitesse y est limitée à 20 km/h. Enfin, la Ville entretient et valorise une trame de sentiers piétons, héritage du passé agricole de Sceaux et véritable lien entre les quartiers.

> Arrêté de réglementation de la rue piétonne

Voie cycliste 

Depuis plus de 30 ans, la Ville mène une politique volontariste en faveur de la pratique du vélo, intégrée à son plan local d’urbanisme (PLU) et formalisée dans le cadre du  plan "Sceaux à vélo" (2016-2020 et 2022-2026). Sceaux a ainsi généralisé depuis plusieurs années le double sens ainsi que le cédez-le-passage au feu pour les cyclistes, une première en France.

Présentation du cédez-le-passage au feu rouge pour les cyclistes


Des appuis vélo et des aires de stationnement sont régulièrement installés aux abords des équipements et lieux de vie. De nombreuses actions complémentaires ont également été initiées par la Ville :

  • installation d’un atelier de réparation vélos Le Triporteur à l’entrée du jardin de la Ménagerie,
  • mise en place du dispositif « Savoir Roule à Vélo » dans les établissements scolaires de la Ville,
  • projet d’écomobilité scolaire (Mobili’kids) sur les écoles,
  • projet sur l’autonomie des seniors à vélo (mise en place d’un tricycle sur la résidence des Imbergères),
  • déploiement de services autour du vélo (Zoov, Sharelock, station d’auto-réparation),
  • amélioration d’un tourisme durable autour du vélo (label « Territoire Vélo », membre du comité d’itinéraire de La Véloscénie, label « Accueil Vélo »)
  • mise en place d’un plan de mobilité proposant un ensemble de mesures qui vise à optimiser et augmenter l’efficacité des déplacements des agents pour diminuer les émissions polluantes et réduire le trafic routier

> www.letriporteur.org 

Aide à l'achat d'accessoires sécurisants et facilitant la pratique du vélo au quotidien
La ville de Sceaux met en place le dispositif d’aides à l’achat d’accessoire sécurisant et facilitant la pratique du vélo à partir du 1er novembre 2020 pour une période de 12 mois.
Le montant de la subvention pour l’acquisition d’accessoires neufs est calculé sur la base de 50 % du coût d’achat TTC. Ce montant est plafonné à 100 €. 

> Formulaire de demande d’une subvention municipale pour l’achat d'accessoires sécurisants et facilitant la pratique du vélo au quotidien

IlOt so Vélo

L’ilOt sO vélO a pour ambition d’apporter une réponse au besoin basique du stationnement sécurisé de ces vélos d’aujourd’hui devenus des machines performantes capables d’emmener son propriétaire loin et vite, mais aussi au besoin de services autour du vélo (partage de véhicules spécialisés - type cargo -, atelier de maintenance, d’auto réparation, lieu de partage et de redécouverte du vivre ensemble en rupture avec la pratique solo automobile).

Vélib’

En 2018, trois stations Vélib’ (location de vélos en libre-service) seront installées à Sceaux. Elles se situeront :

  • avenue de la Gare près de la gare de Sceaux-Robinson ; 
  • rue du Docteur-Berger ; 
  • avenue Jean-Perrin, au niveau des commerces des Blagis. Cette dernière station sera cofinancée avec la ville de Bagneux,
  • avenue rue Houdan, en face de l’hôtel de Ville.

La nouvelle flotte comprendra 30 % de vélos électriques d’une autonomie de 50 km et rechargeables sur toutes les stations franciliennes. Divers services seront proposés comme le paiement sans contact, la connexion du vélo avec le smartphone de l’usager pour afficher des informations de guidage ou encore la possibilité de laisser son vélo à une station même si elle est déjà pleine.

> www.velib-metropole.f

Transports publics

Sceaux est desservie par :

  • le RER B (stations Robinson, Sceaux) et à proximité immédiate des stations de Bourg-la-Reine et Parc de Sceaux.
  • 12 lignes de bus RATP :
    • 128 / porte d’Orléans à la gare RER de Robinson
    • 179 / pont de Sèvres à la gare RER de Robinson
    • 188 / Bagneux à la porte d’Orléans
    • 192 / marché international de Rungis à la gare RER de Robinson
    • 194 / Châtenay-Malabry (lycée polyvalent) à la Porte d’Orléans
    • 195 / Châtillon-Montrouge (le terminus de la ligne 13 du métro) à la gare RER de Robinson 
    • 294 / gare RER d’Igny à Châtillon-Montrouge (le terminus de la ligne 13 du métro)
    • 390 / hôtel de ville de Vélizy-Villacoublay à la gare RER de Bourg-la Reine
    • 391 / Châtillon-Montrouge à la gare RER Pont-Royal de Bagneux
    • 394 / RER C Issy-Val de Seine à la gare RER de Bourg-la-Reine
    • 395 / Clamart/Pompidou à la gare RER d’Antony
    • 595 / zones d’activité la Boursidière (au Plessis-Robinson) à la gare RER de Robinson.

Renseignements sur les horaires, itinéraires et tarifs sur www.ratp.fr ou par téléphone : 32 46 (0,34 € la minute depuis un poste fixe). 

  • Le réseau de bus Le Paladin, géré par Vallée Sud-Grand Paris, à l’aide des titres de transport du réseau RATP et SNCF. Le Paladin dessert Sceaux, Antony, Châtenay-Malabry, Le Plessis-Robinson, Bourg-la-Reine, Verrières-le-Buisson et Wissous.

Renseignements sur le réseau Paladin : Bièvre Bus Mobilités au 01 60 11 46 20 ou www.reseau-paladin.fr

Aides à la mobilité

Forfait Améthyste

Ce forfait annuel financé par le Département confère l’accès illimité aux transports sur l’ensemble du réseau RATP et SNCF de la région Île-de-France. Il est réservé, sous conditions de ressources ou de statut, aux personnes âgées ou handicapées. La demande d’un forfait Améthyste se fait auprès de Sceaux info mairie (SIM), à l’hôtel de ville, 122 rue Houdan. Il est nécessaire d’être en possession, au préalable, d’une carte Navigo personnalisée.

La carte Navigo est fournie :

  • immédiatement dans les agences commerciales SNCF et dans certains comptoirs de la RATP en présentant un justificatif d’identité et un justificatif de domicile ;
  • sous trois semaines à partir du site www.navigo.fr, ou en retirant un formulaire d’inscription dans les stations et gares de la RATP et de Transilien SNCF, ou en contactant l’agence Navigo.

En savoir plus sur les forfaits et services proposés par la RATP et la SNCF.

Pam 92

Ce service de transport spécialisé à la demande s’adresse aux personnes en situation de handicap. Elles doivent être titulaires d’une carte d’invalidité à 80 % minimum ou d’une carte de grand invalide de guerre ou bénéficiaires de l’allocation personnalisée à l’autonomie. Ce service de transport est assuré 7j/7 de 6h à minuit (sauf le 1er mai). Le centre d’appels reçoit les demandes d’inscription et centralise l’ensemble des demandes de déplacements de 7h à 20h.

> Renseignements : 0 810 0 810 92 (numéro Azur) ou 01 55 69 41 90 ou contact@pam92.info.

> Un accueil est également assuré du lundi au samedi de 9h à 19h au centre de réservation, 73 rue Henri-Barbusse à Nanterre.

Transport Croix-Rouge

En partenariat avec la Ville, la Croix-Rouge locale propose un service gratuit de transport à disposition des Scéens âgés et/ou personnes à mobilité réduite pour se déplacer. 

> Renseignements auprès de l’Espace seniors au 01 78 76 44 79.

Services privés de transport pour personnes à mobilité réduite
Des services privés (associations, entreprises de service à la personne) assurent des prestations de transport pour les personnes handicapées ou à mobilité réduite.
> Renseignements auprès de l’Espace seniors au 01 78 76 44 79.

Le saviez-vous ?
La RATP et la SNCF proposent de nombreux services et tarifs préférentiels selon les différentes catégories d’usagers.
En savoir plus : www.ratp.fr/titres-et-tarifs / www.sncf.com/fr

Stationnement

Réglementation générale du stationnement à Sceaux 

La réglementation du stationnement à Sceaux fait l’objet d’un arrêté qui fixe les principes suivants :

  • l’interdiction de stationner hors des emplacements matérialisés au sol ;
  • l’existence de zones de stationnement unilatéral alterné ;
  • l’existence de zones de stationnement payantes (orange et verte) dont le contrôle est assuré par un délégataire de service public ; 
  • l’existence de stationnements aux abords du marché et du parc départemental ; 
  • des modalités de stationnement spécifiques pour les véhicules propres ;
  • l’existence d’emplacements réservés aux personnes handicapées, livraisons et autocars ;
  • l’interdiction de stationner pour les poids lourds de plus de 3,5 tonnes ;
  • l’existence de zones rouges de stationnement minute

> Télécharger l’arrêté n°2022-827 - Organisation du stationnement sur voirie sur le territoire communal.

Le saviez-vous ?
L'article R.417-10 du code de la route interdit le stationnement sur bateau, appelé aussi "entrée carrossable d'immeuble". Cette interdiction s’applique également, sans tolérance possible, aux automobilistes qui se garent sur le "bateau" de leur propre domicile. Comme l'exige leur assermentation, les agents du service Tranquillité urbaine, sont tenus de verbaliser quand cette infraction se présente.
 

Stationnement payant

Depuis le 1er novembre 2017, la gestion du stationnement payant à Sceaux est déléguée à la société Effia dans le cadre de la réforme nationale dépénalisant le stationnement payant. 
Renseignements et souscription d’un abonnement :

Point accueil stationnement : 7 rue de Penthièvre. Tél. : 01 49 73 27 24 ou stationnementsceaux@effia.fr

Accueil du public : 

  • lundi, mercredi, samedi : de 8h à 12h

> www.jemegare.fr/sceaux

Deux-roues

Il est interdit d'accrocher vélos, motos et antivols sur le mobilier urbain, en dehors des équipements spécialement destinés à cet usage. Les contrevenants seront passibles d’une contravention de deuxième classe. Les antivols motos et vélos seront enlevés après constat par le service "Tranquillité urbaine".

Arrêté n°2019-218 - Stationnement des deux-roues sur le domaine public

> Consulter la liste des points de stationnement pour vélos

Voies piétonnes

Les voies piétonnes sont des voies affectées, de manière temporaire ou permanente, à la circulation des piétons et à l’intérieur desquelles la circulation des véhicules est soumise à des prescriptions particulières.

Sont classées voies piétonnes :

  • la rue Houdan dans sa partie comprise entre la place du Général-de-Gaulle et la rue de Penthièvre
  • la rue Florian dans sa partie comprise entre la rue des Écoles et la rue Houdan
  • la rue Marguerite-Renaudin
  • la rue Honoré-de-Balzac
  • la rue Bergeret-de-Frouville
  • l’allée des Fontaines
  • la rue Michel-Charaire
  • la place de Brühl
  • la place de Leamington-Spa
  • le square Jean-Monnet

> Arrêté 2017-454 - Réglementation des voies piétonnes

Voitures "ventouses"

Le code de la route stipule qu'il est interdit sous peine de verbalisation de stationner de manière ininterrompue en un même point de la voie publique pendant une durée excédant sept jours (article R.417-12), sous peine d'un enlèvement du véhicule (article L.417-1). Ce délai passé, on parle de voiture "ventouse" ou d'épave. En cas de constat d'un véhicule "ventouse", le service Tranquillité urbaine doit être averti. Le délai des sept jours commence à courir à partir du moment où le constat est effectué par les services de police. C'est seulement après ce constat et expiration d'un délai de sept jours, que pourra être procédé à la verbalisation et à l'enlèvement du véhicule.

> Service Tranquillité urbaine : 01 41 13 33 00 

Déménagement, travaux

En cas de déménagement ou de travaux qui empiètent sur la chaussée et/ou le trottoir, une autorisation d’occupation occasionnelle de la voirie publique est à demander obligatoirement en mairie au plus tard 15 jours avant le début de l’occupation compte tenu du délai préalable d’affichage sur place.

> Formulaire de demande dans le cadre d’un déménagement

> Formulaire de demande dans le cadre de travaux (installation d’une benne, d’un échafaudage ou emprise de chantier sur le domaine public)

Les formulaires dûment renseignés doivent être déposés ou retournés par courrier à la mairie, 122 rue Houdan, 92331 Sceaux cedex. 

En cas de travaux ou d’emprise sur le domaine public, la demande doit être assortie d’un croquis de situation. Si la durée d’occupation excède deux jours, vous devrez vous acquitter de droits de voirie.

Expérimentations

Rues du Lycée, Achille-Garnon et avenue Carnot : réduire le trafic de transit et la pollution du quartier


Le 27 janvier 2022, les sens de circulation ont été modifiés – à titre expérimental – pour supprimer les « itinéraires malins » et réduire le transit qui générait beaucoup de circulation étrangère à la ville de Sceaux dans un quartier résidentiel dont les rues, récemment rénovées, n’ont jamais été adaptées à un trafic motorisé dense (plus de 2200 véhicules comptés dans la rue du Lycée en octobre 2020).

Quel est le bilan de cette expérimentation ?

Naturellement, la modification des sens de circulation a beaucoup perturbé les habitudes des automobilistes qui appréciaient depuis longtemps ces itinéraires « sans feux » pour traverser la ville en empruntant les voies de desserte locale.

Cette réorganisation des sens de circulation, a fait l’objet d’un suivi continu pendant la première année. Très rapidement il est apparu nécessaire de modifier les sens de circulation de l’avenue Carnot dans laquelle le maintien du double sens s’avérait incompatible avec les nouveaux volumes de trafic.

Deux campagnes de comptage ont été réalisées :

  • une première campagne de comptage dès mars 2022 pour évaluer les premières tendances des effets induits par ces modifications après avoir laissé passer les premières semaines très perturbées ;
  • une seconde campagne de comptage en décembre 2022 pour évaluer la situation après une plus longue période en escomptant une stabilisation des comportements même s’il est admis qu’il faut parfois deux ans pour permettre aux usagers de s’adapter pleinement à ce type de modification.

 

Rue du Lycée Octobre 2020 Mars 2022 Décembre 2022
Nombre de véhicules par jour 2268 150 129
Vitesse moyenne 36 km/h 33 km/h 27,1 km/h
Rue Achille Garnon Octobre 2020 Mars 2022 Décembre 2022
Nombre de véhicules par jour 1093 292 198
Vitesse moyenne 34 km/h 35,4 km/h 29,1 km/h
Boulevard Colbert Octobre 2020 Mars 2022 Décembre 2022
Nombre de véhicules par jour 5140 5697 5478
Vitesse moyenne 51 km/h 45,7 km/h 47,8 km/h
Avenue Carnot (Nord) Octobre 2020 Mars 2022 Décembre 2022
Nombre de véhicules par jour 544 144 84
Vitesse moyenne 31 km/h 22.3 km/h 17.6 km/h
Avenue Carnot (Sud) Octobre 2020 Mars 2022 Décembre 2022
Nombre de véhicules par jour 102 1132 1063
Vitesse moyenne 25 km/h 20.7 km/h 15 km/h
  Octobre 2020 Mars 2022 Décembre 2022
Somme des véhicules relevés 9045 6283 5889

Au terme de la première année du déploiement du changement des sens de circulation dans les trois rues du quartier, nous pouvons constater que les objectifs sont atteints :

  • La suppression du trafic de transit « parasite » de la rue du Lycée a permis de réduire globalement de 20% le trafic étranger dans ce quartier de la ville entre octobre 2020 et décembre 2022 (à noter que pendant cette même période le trafic routier de la région parisienne s’est intensifié de 20 % !).
  • La vitesse de la circulation dans les voies du quartier a notablement diminué (entre 5 et 10 km/h en fonction des rues), ce qui contribue à sécuriser les autres modes de déplacement (marche et vélo). Il faut même noter que 100 % des véhicules qui empruntent l’avenue Carnot roulent à moins de 30 km/h avec une vitesse moyenne de 15 km/h.
  • Le volume de la circulation de l’avenue Carnot a certes augmenté, étant donné que celle-ci constitue la seule voie possible pour quitter le quartier en voiture, mais le volume a diminué entre mars et décembre 2022 pendant l’installation des nouvelles habitudes des automobilistes (externes – et même internes – à la ville ou au quartier lui-même).

Le temps de traversée en voiture entre le lycée Lakanal et les quartiers ouest ou nord de la ville est évalué entre 6 et 8 minutes pendant la demi-heure de pointe du matin et du soir. En dehors de ces heures de pointe, le temps de parcours pour traverser Sceaux est comparable à la situation antérieure à la refonte du plan de circulation.

Ces résultats positifs ont conduit la Ville à adopter définitivement le nouveau plan de circulation des rues du Lycée, Achille-Garnon et de l'avenue Carnot mis en place depuis janvier 2022.

Pourquoi cette expérimentation a-t-elle eu lieu ?

Cette expérimentation résultait d’un constat de la Ville : les écoliers, collégiens et lycéens qui traversaient ce quartier ou qui y habitaient rencontraient en permanence des situations d’insécurité sur leur trajet quotidien. Le trafic de véhicules dans ces rues étroites avec peu de trottoir présentait un réel danger pour les piétons. La responsabilité de la Ville et du maire aurait été engagée en cas d’accident grave touchant des piétons ou des cyclistes.

En octobre 2020, la Ville a commandé un comptage pour relever les chiffres très importants du trafic. En moyenne, 2 300 voitures circulaient dans la rue du Lycée par jour, avec des pics pouvant atteindre 3 000 voitures. Enfin, la configuration de la rue (accélération et ralentissement continus) entrainait davantage de bruit et de pollution.

Rue Achille-Garnon, la Ville avait constaté un trafic très important de plus de 1 000 voitures par jour, avec des excès de vitesse dangereux.

Quels étaient les objectifs de cette expérimentation ?

La ville de Sceaux souhaitait :

  • favoriser les traversées par les grands axes, notamment la D920 et la D906,
  • éviter la dégradation prématurée des voies communales secondaires non adaptées à un trafic trop dense,
  • sécuriser les trajets des écoliers, collégiens et lycéens,
  • apaiser l’environnement du quartier,
  • créer un axe structurant pour les mobilités douces.