Sceaux du 12e au 19e siècle

À la croisée des talents
À la croisée des talents
À la croisée des talents
Découvrir la fiche d'identité de la Ville de Sceaux.
Informations et guides pratiques sur le tourisme à Sceaux.
Découvrir les engagements durables de la Ville.
Découvrir en quoi la Ville de Sceaux constitue un territoire métropolitain.
Patrimoine scéen, société d'histoire locale.
Consultation des collections de documents numériques issues des archives municipales de Sceaux.
Photos, vidéos et podcasts des événements organisés à Sceaux.
Annuaire des associations, informations sur la vie associative locale, recherche de bénévoles.
Vie municipale
Vie municipale
Vie municipale
Liste des membres du conseil municipal de la Ville de Sceaux.
Archives des séances du conseil municipal scéen.
Informations financières sur la Ville de Sceaux et budgets.
Consultez les délibérations du conseil municipal de Sceaux.
Organigramme et activités des services municipaux scéens.
Actualités et informations sur la démocratie locale à Sceaux.
Placer l’usager au cœur du service public et améliorer la qualité du service rendu : les objectifs de la démarche.
Liste des marchés publics lancés par la Ville de Sceaux.

 

Démocratie locale

Actualités et informations sur la démocratie locale à Sceaux.

Vie quotidienne
Vie quotidienne
Vie quotidienne
Redécouvrez la collection complète du bulletin municipal.
Informations et consultation du catalogue de la bibliothèque municipale.
Recensement des différents guides et brochures pratiques éditées par la Ville.
Découvrez les films à l'affiche au cinéma Trianon de Sceaux.
Outils de recherche de professionnels par secteurs d'activités.
Calendrier des prochaines collectes à Sceaux.
Carte des différentes tables scéennes, par type de cuisine.
Pharmacies et infirmières de garde à Sceaux les dimanches et jours fériés.
Sceaux magazine

Redécouvrez la collection complète du bulletin municipal.

Services en ligne
Services en ligne
Services en ligne
Sceaux info mairie vous renseigne et simplifie vos démarches.
Consultez les annonces déposées par le public à travers différentes rubriques, diffusez votre petite-annonce.
Informations sur les démarches administratives et demande d'acte d'état-civil en ligne.
Gestion et télérèglement de prestations familiales proposées par la Ville de Sceaux.
Accès au site officiel de l'administration française.
Commandez de chez vous les articles de vos commerçants scéens.
Effectuez votre demande de réservation d'une salle municipale.
Effectuez une demande de surveillance de votre domicile par la police municpale pendant vos vacances.

 

Sceaux info mairie

Sceaux info mairie vous renseigne et simplifie vos démarches.

Mon Sceaux.fr
Créer mon compte

Créez votre compte sur Sceaux.fr et bénéficiez de services personnalisés.

Mon compte

Accédez à votre compte sur Sceaux.fr.

Sceaux du 12e au 19e siècle
À la croisée des talents
Samedi 18 novembre à 20h, l'équipe masculine (NM3) de l'#ASASceaux #Basket rencontre Ormes au gymnase du Clos-Saint… https://t.co/ByNcZSRBOd
Dans le cadre du #recensement de la population du 18 janvier au 17 février 2018, la ville de #Sceaux recrute des ag… https://t.co/ZbJJoHE76w
La prochaine édition de #Sportenfamille se tiendra le dimanche 26 novembre de 14h30 à 18h au gymnase du Centre, 29… https://t.co/l49KGAVdfv
Sceaux du 12e au 19e siècle

Les origines du village et du Domaine (12e - 17e siècle)

La première mention de Sceaux (du latin cellae, petites maisons) remonte à 1120.
À partir de 1203, la paroisse de Sceaux se sépare de celle de Châtenay et devient une paroisse indépendante.
Le village se constitue en deux parties :
  • à l’Ouest : « Sceaux le grand », noyau historique de la ville ;
  • à l’Est : « Sceaux le petit », qui disparaît au 17e siècle.
À côté de l’église, se constitua au 15e siècle un domaine seigneurial. À partir de 1670 et pendant un siècle environ, ce domaine prend une place prépondérante dans l’histoire de Sceaux :
  • en 1670, acquisition par Jean-Baptiste Colbert du premier château construit en 1597 ; • Colbert achète de nombreux terrains et constitue un grand domaine dans lequel il fait venir Le Nôtre qui crée l’Octogone et les cascades, alimentées par les eaux du rû d’Aulnay et du Plessis-Piquet (Plessis-Robinson). Colbert fait transformer l’ancien château qui devient une grande demeure à cinq corps de bâtiments, avec deux ailes en retour. Il fait également construire les pavillons d’entrée et le pavillon de l’Aurore, qui subsistent aujourd’hui, et réunit au domaine le Petit château.
     
  • Entre temps, le village, grâce aux libéralités de Colbert, se développe, profitant de la présence de l’important marché aux bestiaux de Sceaux inauguré en 1678 dont subsistent encore les deux bâtiments entourant l’entrée, inscrits à l’inventaire supplémentaire des monuments historiques. Le village compte 500 habitants environ en 1680, 630 en 1709.
     
  • À Colbert succède son fils le marquis de Seignelay en 1683 qui embellit considéra- blement le domaine. Agrandissant le parc, il y fait creuser le grand canal et construire l’orangerie.
     
  • Après son décès en 1690, le domaine de Sceaux est vendu au duc du Maine, fils de Louis XIV et de Madame de Montespan, et à son épouse, née Condé. La duchesse installe alors une cour littéraire, dont fait partie Voltaire. C’est l’époque des fameuses « Nuits de Sceaux ». La duchesse fit construire, en annexe du domaine, le pavillon de la Ménagerie, entouré de son jardin appelé « Petit parc », connu aujourd’hui sous le nom de « jardin de la Ménagerie ».
     
  • Dans le village fut créée, vers 1740, une manufacture de faïences, vite célèbre, dont il reste encore de nos jours l’aile Nord rue des Imbergères.
Pendant la Révolution française
 
  • Passé aux mains du duc de Penthièvre en 1775, puis à sa fille la duchesse d’Orléans, le domaine est confisqué à la Révolution. Converti en école d’agriculture, le Domaine est nationalisé pour peu de temps.
     
  • La ville de Sceaux est rebaptisée “Sceaux l’unité” par décret de la Convention. Son premier maire est élu en 1790.
     
  • Le Domaine, remis en vente en 1793, est acquis par Lecomte, riche négociant, qui fait raser le château et le pavillon de la Ménagerie.
     
  • En 1798, c’est à Sceaux que Jean-Baptiste Bernadotte, qui devient roi de Suède en 1818, épouse Désirée Clary.
Au 19e siècle
 
  • La ville devient sous-préfecture du département de la Seine en 1800. Elle compte 1 348 habitants en 1801.
     
  • Entre temps, la fille de Lecomte, propriétaire du domaine, a épousé le duc de Trévise, fils d’un maréchal d’Empire. Ce dernier fait redessiner le parc sur le plan ancien et construire, en 1856, le château actuel.
     
  • La première ligne de chemin de fer reliant Denfert à Sceaux est construite en 1846. Elle favorise l’essor de la ville et marque les premières transformations urbanistiques de Sceaux.
     
  • La ligne de Sceaux apporte son flot de parisiens venant profiter du « Bal de Sceaux » au jardin de la Ménagerie. Nombreux sont ceux qui font construire leurs maisons secondaires à Sceaux aux côtés des résidences principales de ceux, qui travaillant à Paris, empruntent quotidiennement la ligne de Sceaux. C’est en descendant de ce train qu’en 1878, Paul Arène et Valéry Vernier, disciples de Mistral, découvraient le monument funéraire de Florian, fabuliste et auteur du roman pastoral Estelle dont une des chansons est en langue d’Oc. Dès lors Sceaux devient lieu de pèlerinage méridional et cité félibréenne.
     
  • La première mairie est construite en 1843 et la sous-préfecture vingt ans plus tard par le même architecte, Claude Naissant. La municipalité, en manque d’espace, s’installe dans le bâtiment de la sous-préfecture en 1887 qui jouxte la Gendarmerie édifiée en 1870.
     
  • Le lycée Lakanal, “premier lycée à la campagne”, est ouvert en 1885.
     
  • En 1895, la ligne de Sceaux disparaît et le marché de Sceaux voit le jour non loin de l’ancien débarcadère.
     
  • Cette même année, Pierre Curie épouse Marie Sklodowska. Les deux savants habitent à Sceaux plusieurs années et y sont enterrés avant d’être inhumés au Panthéon. Leurs enfants, Irène et son mari Frédéric Joliot-Curie, reposent au cimetière communal.

Calendrier

L M M J V S D
 
 
1
 
2
 
3
 
4
 
5
 
6
 
7
 
8
 
9
 
10
 
11
 
12
 
13
 
14
 
15
 
16
 
17
 
18
 
19
 
20
 
21
 
22
 
23
 
24
 
25
 
26
 
27
 
28
 
29
 
30
 
 
 
 
Ajouter au calendrier
  • Lien vers les archives municipales de Sceaux
  • Lien vers le site des associations
  • Lien vers la Maison du Tourisme de Sceaux
  • Lien vers le centre multimédia
  • Maison virtuelle de l'ESS