Culture

Visitez le pavillon de préfiguration du musée du Grand Siècle

Inauguré le 9 septembre 2021 par le Département, le pavillon de préfiguration du musée du Grand Siècle a ouvert ses portes au Petit château de Sceaux (9 rue du Docteur-Berger). 

Collection d’œuvres d’art de Pierre Rosenberg

Paysages, portraits, art de cour, peintures religieuses, arts graphiques, sculptures… Cinq salles accueillent une cinquantaine d’œuvres et donnent un aperçu des collections du musée qui ouvrira début 2026 dans l’ancienne caserne Sully à Saint-Cloud. « Ce projet est né il y a deux ans de la généreuse donation de l’historien de l’art et ancien directeur du Louvre, Pierre Rosenberg, et de la vision pour la culture portée par Patrick Devedjian, ancien président du Département », explique Alexandre Gady, directeur de la Mission de préfiguration du musée du Grand Siècle.

50 000 ouvrages, 3 500 dessins et 673 tableaux d’artistes du 16e siècle au milieu du 20e siècle constituent la collection d’œuvres d’art léguée par Pierre Rosenberg. Cette importante donation sera enrichie par des dépôts de musées nationaux et de collectivités territoriales, ainsi que des acquisitions, pour présenter de manière thématique et pédagogique l’histoire et l’art du 17e siècle français, d’Henri IV à la Régence (soit de 1590 à 1725).

Le Petit château, lieu d’expositions et de conférences 

En attendant de visiter le musée du Grand Siècle, le nouveau pavillon de préfiguration permet de suivre l’avancée du projet architectural et muséal, et de découvrir un aperçu significatif de la beauté des collections. « Pendant les quatre ans qui nous séparent de l’ouverture, il était indispensable de proposer un lieu pour incarner et expliquer ce projet complexe. Le Petit château de Sceaux, construit en 1661, nous a paru le lieu idéal, par sa beauté et son échelle, pour recevoir le public, les mécènes et la presse. Fermé depuis cinq ans, l’édifice a été restauré intérieurement et a retrouvé sa noblesse », précise Alexandre Gady.

Lieu d’exposition, le pavillon de préfiguration accueillera également dès octobre un cycle de trois conférences intitulé De la donation Rosenberg au musée du Grand Siècle : réflexions sur un grand projet culturel.

Témoignage complet d’Alexandre Gady

Alexandre Gady, directeur de la Mission de préfiguration du musée du Grand Siècle, présente le nouveau rôle du Petit château de Sceaux, vitrine du futur musée du Grand Siècle qui doit ouvrir ses portes début 2026 à Saint-Cloud. 

Le pavillon de préfiguration du musée du Grand Siècle a été inauguré le 9 septembre au Petit château de Sceaux. Pouvez-vous nous présenter ce nouveau lieu ainsi que le rôle de la Mission de préfiguration ? 

Alexandre Gady : Ambitieux projet culturel du Département, le musée du Grand Siècle doit ouvrir ses portes dans l’ancienne caserne Sully à Saint-Cloud début 2026. Ce projet est né il y a deux ans de la généreuse donation de l’historien de l’art et ancien président-directeur du Louvre, Pierre Rosenberg, et de la vision de la culture portée par Patrick Devedjian, ancien président du Département. La Mission de préfiguration a été créée dans un triple but : concevoir le projet scientifique et culturel du futur établissement, développer ses collections, et enfin mettre au point le programme architectural, en liaison étroite avec les directions de la Culture et des Bâtiments du Conseil départemental. 

Pendant les quatre ans qui nous séparent de l’ouverture, il était indispensable de proposer un lieu pour incarner et expliquer ce projet complexe. Le Petit château de Sceaux, construit en 1661, nous a paru le lieu idéal, par sa beauté et son échelle, pour recevoir le public, les mécènes et la presse. Fermé depuis cinq ans, l’édifice a été restauré intérieurement et a retrouvé sa noblesse.  

Qu’est-ce-que le public peut d’ores et déjà découvrir parmi les œuvres exposées et la programmation proposée ? 

Alexandre Gady : Lieu de réception et de travail, le Petit château est d’abord pour la Mission un lieu d’exposition, qui permet de présenter le projet, mais surtout les acquisitions faites pour le futur musée depuis décembre 2019. Le public peut découvrir une suite de tableaux, sculptures, mobiliers et objets d’art du 17e siècle français, répartis dans trois salles. Deux autres espaces sont plus spécifiquement dédiés à la donation Rosenberg. L’exposition inaugurale (jusqu’au 24 décembre) permet ainsi de dévoiler une trentaine de superbes dessins et tableaux. 

En 2022, nous organiserons deux autres expositions pour mettre en valeur la diversité de la donation : l’une d’art graphique, au printemps, en lien avec le Salon du Dessin au palais Brongniart à Paris ; l’autre, plus ludique, sur les animaux de verre de Murano, une partie méconnue de la collection Rosenberg.

Enfin, une salle de conférences a été aménagée dans l’aile sur cour du Petit château. Durant le dernier trimestre 2021, deux cycles de conférences y sont proposés, l’un sur le projet du musée, l’autre consacré aux nouveaux regards sur Grand Siècle.