Cadre de vie

Survol aérien de Sceaux : le point

Plusieurs Scéens ont récemment fait part de nuisances générées par des vols au-dessus du territoire de la Ville à basse altitude, très tôt ou très tard dans la journée. Le 11 juin, Philippe Laurent, maire de Sceaux, a adressé un courrier à la Direction générale de l’aviation civile (DGAC).

Un trafic aérien encadré

Dans sa réponse au courrier de Philippe Laurent datée du 11 juillet, la DGAC explique qu’aucune variation significative des survols n’a été constatée au cours des derniers mois. La ville de Sceaux est survolée par des avions de la base de Villacoublay et des aéroports de Paris-Le Bourget et Toussus-le-Noble. Une étude faite en 2017 à la suite de premiers signalements n’avait pas fait apparaître non plus de variation globale significative des survols entre 2012 et 2016. Néanmoins, selon la DGAC, l’impression d’une augmentation des survols à certaines périodes peut s’expliquer par des variations dans les configurations de vol, tributaires de la direction du vent. Ainsi, la configuration “face à l’Est” a été en moyenne plus importante que d’ordinaire en 2018, ainsi qu’en avril 2019.


Les survols du territoire de Sceaux sont conformes au dispositif de circulation aérienne soumis à la surveillance de l’Autorité de contrôle des nuisances aéroportuaires (ACNUSA). À ce titre, la réglementation aérienne impose un certain nombre de règles concernant les trajectoires et les hauteurs de vol, que les équipages de la base militaire de Villacoublay sont tenus de respecter, sauf nécessité opérationnelle dûment justifiée.

Un site pour visualiser les survols et une cellule pour recueillir les plaintes

Pour obtenir des informations factuelles sur la nature d’un survol, vous pouvez consulter le site vitrail.entrevoisins.org/vitrail. Il permet de visualiser le trafic aérien en région parisienne avec un décalage de 30 minutes. Un historique est également disponible sur 60 jours.

Par ailleurs, si vous souhaitez signaler une gêne sonore d’origine aéronautique, une cellule mise en place par la base de Villacoublay est joignable pour enregistrer votre plainte : 

  • au 01 45 07 35 35 de 8h15 à 17h ;
  • au 01 45 07 30 06 en dehors de ces horaires.

Afin d’effectuer les analyses appropriées, il est souhaitable de fournir la date et l’heure précise de la gêne ainsi que toute information utile sur le type d’avion observé, sa couleur et sa distance au sol estimée.

> Courrier signé de Philippe Laurent, maire de Sceaux, envoyé à la Direction générale de l'aviation civile

Réponse de la Direction générale de l’aviation civile au courrier de Philippe Laurent