Culture

Sceaux, capitale estivale de l’art contemporain

Du 1er juillet au 28 août, la Ville présente à l’hôtel de ville une exposition collective dans le cadre de la troisième édition d’Estivales, festival d’art contemporain du Grand Paris.

Estivales édition 2019
Estivales édition 2019

Disciplines variées

Cette exposition réunit les œuvres de 29 artistes contemporains sélectionnés (dont 6 artistes scéens) par un jury composé de Jean-Philippe Allardi, adjoint au maire de Sceaux délégué à la Culture, Christophe Delavault, commissaire d’exposition, Johan Creten, artiste sculpteur, et Anne de Villepoix, galeriste :

  • July Ancel
  • Inti Ansa
  • Jonathan Bablon
  • Marika Belle
  • Thomas Besset dit Thomas Romeo
  • Jeanne Cardinal
  • Julie Chabin
  • Isabelle De Luca
  • Gillian Genries
  • Jouda Gomri
  • Nadine Grenier
  • Marie Havel et Clément Philippe
  • Évelyne Henrard
  • Fabienne Jousse
  • Arnaud Laval
  • Hoàng Lê
  • Hang Lu
  • David Miguel
  • Paul Millet
  • Françoise Miquelis
  • Maho Nakamura
  • Ilan Parienté
  • Agnès Pezeu
  • Jean Paul Ruiz
  • Raphaël Sitbon
  • Julie Susset
  • Longjun Zhang
  • Renata Zolcinska.

Plusieurs disciplines artistiques sont représentées parmi lesquelles la sculpture, la peinture, la gravure et l’impression.

Soutien aux artistes

Depuis une quinzaine d’années, la Ville mène une politique volontariste en faveur des artistes scéens. Elle favorise la diffusion de leurs œuvres en organisant régulièrement des expositions d’arts plastiques, notamment sur le mur rouge de l’hôtel de ville.

Elle les accompagne dans leur production en soutenant l’installation de résidences d’artistes qui permettent l’expression de l’art contemporain sous toutes ses formes. « Avec ce festival, qui regroupe des artistes de tous horizons, la Ville s’ouvre à un public métropolitain en tant que lieu d’exposition et de création artistiques » conclut Jean-Philippe Allardi.

Parrain de la 3e édition d’Estivales, le sculpteur Johan Creten répond à nos questions. 

En tant que parrain d’Estivales, quel regard portez-vous sur l’édition 2021 du festival ?

Johan Creten :  

Ce type d’évènement est formidable. Ce festival est une vitrine de la création artistique contemporaine. Il offre une chance aux jeunes (et moins jeunes) artistes de faire connaître leurs œuvres. J’ai moi-même débuté dans ce type d’évènement en Belgique. C’est une véritable opportunité de montrer son travail au public.

Pour certains artistes, ce sera un tremplin, avec une visibilité importante allant jusqu’à Paris et sa région. Une exposition collective est toujours l’occasion pour un artiste de se confronter au travail de ses pairs. Le jury a reçu beaucoup de candidatures pour cette édition. Nous avons retenu 29 artistes qui présentent des travaux très variés. Le public pourra ainsi découvrir en un même lieu de multiples visions de l’art. Je suis pour ma part ravi d’avoir découvert beaucoup d’artistes que je ne connaissais pas.

Vous allez vous-même exposer l’une de vos œuvres. Pouvez-vous nous en parler ?

J. C. :

Oui, les organisateurs m’ont demandé de prêter une œuvre hautement symbolique pour l’exposition. Il s’agit d’un trompe-l’œil en bronze patiné et doré représentant des ruches d’abeilles ainsi que des visages humains. Ce trompe-l’œil symbolise une communauté positive qui œuvre ensemble pour un bien commun. En effet, les abeilles travaillent ensemble pour produire du miel. Et c’est aussi ce miel qui fait la structure de leur ruche. C’est quelque chose qui peut être transposée aux sociétés humaines. Cette œuvre, qui a déjà été présentée lors de plusieurs expositions, témoigne d’une vision positive de la société.

Précurseur du renouveau de la céramique dans l’art contemporain, l’artiste belge Johan Creten, basé à Paris, travaille de façon itinérante depuis près de 40 ans, du Mexique à Rome, de Miami à La Haye. Célèbre pour ses sculptures allégoriques en céramique et en bronze, Johan Creten poursuit depuis les années 1990 ses représentations d’’un monde plein de poésie, de lyrisme et de mystères. Elles soulignent l’importance de la beauté dans son travail, tout en réaffirmant sa conscience humaniste et la résonance sociale et politique de sa pratique. Dans son processus de création, Johan Creten évoque le “slow art” et la nécessité d’un retour à l’introspection et à l’exploration du monde avec ses tourments individuels et sociétaux.

Portrait Johan Creten

 

Johan Creten trompe-l’œil en bronze patiné et doré

 

 

 

L'hôtel de ville de Sceaux

Hôtel de ville de Sceaux

122 rue Houdan
92330 - Sceaux

Hôtel de ville de Sceaux

122 rue Houdan
92330 - Sceaux

01 41 13 33 00

Lundi, mardi, mercredi et vendredi de 8h30 à 12h et de 13h30 à 17h30. Jeudi de 8h30 à 12h. Le samedi de 9h à 12h : permanences de Sceaux info mairie et du service Population et citoyenneté.

  • Hôtel de ville de Sceaux

    122 rue Houdan
    92330 - Sceaux

    01 41 13 33 00

    Lundi, mardi, mercredi et vendredi de 8h30 à 12h et de 13h30 à 17h30. Jeudi de 8h30 à 12h. Le samedi de 9h à 12h : permanences de Sceaux info mairie et du service Population et citoyenneté.

    Afficher la vue détaillée

Localiser