Tranquillité urbaine

« A Sceaux, la délinquance est maîtrisée », selon la Police nationale

Le 4 décembre s’est réuni sous la présidence du maire Philippe Laurent le conseil local de sécurité et de prévention de la délinquance. Retour sur cette réunion.

A l’issue de l’exposé de la commissaire Julie Clément, l’adjoint du directeur territorial de la sécurité de proximité des Hauts-de-Seine (M. Barre) et le sous-préfet Philippe Maffre ont insisté sur le fait que « la délinquance est particulièrement maîtrisée à Sceaux ».

Ainsi le nombre de cambriolages observé au cours des dix premiers mois de l’année est en diminution de 20 % par rapport au nombre observé pour la même période de 2017.
Le nombre de cambriolages touchant les résidences principales est en baisse encore plus importante.

En revanche, plusieurs commerçants ont été victimes d’intrusions ou de tentatives d’intrusions dans leurs établissements. Certains d’entre eux ont pu échanger avec les forces de l’ordre sur les causes et actions possibles en la matière.

Les représentants de la Police nationale ont rappelé la nécessité de les saisir de tous les faits observés, afin d’orienter le travail des patrouilles et d’être le plus efficace possible.

Des interpellations ont en effet été réalisées grâce à une présence sur le terrain des unités locales et départementales de la police nationale dont l’engagement a été salué.

Philippe Laurent a observé que certains phénomènes tendaient à se développer aux abords des gares. Pour sa part, la Ville s’est engagée dans un plan de développement des systèmes de vidéosurveillance, mais le maire regrette que la dotation en moyens du commissariat ne lui permette pas une action plus déterminée sur les secteurs qui le nécessitent.

Si la situation de Sceaux est sensiblement moins préoccupante que celle d’autres communes, une mobilisation de chacun pour ce qui le concerne doit permettre de régler les difficultés observées.

Philippe Laurent a par ailleurs rappelé les missions confiées au service Tranquillité urbaine de la Ville et notamment aux agents de police municipale. En liaison avec l’augmentation de leur nombre et avec les nouvelles actions de prévention mises en œuvre, une nouvelle convention de coordination avec la police nationale est en cours d’élaboration, prenant en compte le diagnostic de la situation de la commune, que les échanges au cours de la réunion du CLSPD ont permis de préciser.