Cadre de vie

Maison fragilisée à la suite de la sécheresse ? Faites-vous connaître !

Avec la multiplication des épisodes de sécheresse puis de fortes pluies liées au dérèglement climatique, les maisons individuelles franciliennes sont de plus en plus exposées à des risques de fragilisation. Que faire ?

Avec la multiplication des épisodes de sécheresse puis de fortes pluies liées au dérèglement climatique, les maisons individuelles franciliennes sont de plus en plus exposées à des risques de fragilisation (apparition de fissures, craquellements, voire risques d’écroulement dans les cas les plus graves) liées au phénomène de retrait-gonflement des argiles (RGA). 

Lorsqu’une maison est construite sur un sol argileux (ce qui est le cas pour une partie du territoire scéen), ses fondations peuvent subir de forts mouvements de terrains provoqués par la rétractation puis le gonflement des sols, qui se comportent un peu comme une “éponge”. 

Comme l’an passé, la Ville va adresser une demande de reconnaissance de l’état de catastrophe naturelle à la préfecture des Hauts-de-Seine avant la fin de l’année, comme le veut la procédure, au titre des vagues de sécheresse de l’été 2022. La commission interministérielle d’examen des demandes devrait se tenir avant la fin du premier semestre 2023.

Si la Ville venait à être déclarée en état de catastrophe naturelle pour l’épisode de sécheresse 2022, les personnes sinistrées disposeraient d’un délai de seulement 10 jours pour contacter leur assureur. C’est pourquoi la Ville invite les propriétaires scéens dont les maisons ont été fragilisées à se faire connaître dès à présent en contactant le 01 41 13 33 00 ou via le formulaire de contact en ligne, afin qu’ils puissent être prévenus le plus tôt possible.