Patrimoine

Les fouilles du chantier de restauration de l’église livrent de nouveaux secrets

La campagne de fouilles archéologiques, menée en ce début d’année par l’Institut national de recherches archéologiques préventives (Inrap) dans l’église Saint Jean-Baptiste, a permis de mettre au jour le caveau du duc du Maine ainsi qu’une trentaine de sépultures. 

Mise au jour du caveau du duc du Maine 

Le caveau du duc du Maine, fils légitimé du roi Louis XIV et de la marquise de Montespan, a été retrouvé en parfait état, mais il ne présentait aucune sépulture en son sein. 

À l’origine, quatre sépultures se trouvaient dans ce caveau. Le duc du Maine, inhumé en juin 1736, fut ensuite rejoint par la dame de compagnie de la duchesse du Maine (1750), puis par la duchesse elle-même (1753) et enfin par l’un de ses fils (1775). 

Sous la Révolution, le caveau fut vidé en 1794. « En mettant au jour le caveau, nous avons retrouvé, éparpillés sur le sol, des fils d’or de broderie, des clous en bronze, des restes de tissu noir, nous donnant des indications sur le décorum ainsi que sur la position des cercueils. L’escalier d’accès au caveau, de belle facture, permettait sans doute aux proches de venir se recueillir », explique Nicolas Warmé, archéologue à l’Inrap. 

Autres découvertes 

Une trentaine de sépultures datant de l’époque moderne ont été trouvées dans la nef et l’ancien chœur de l’église. « Découvertes à l’intérieur de l’église, ces sépultures correspondent à des personnages de haut rang, nobles ou ecclésiastiques », conclut Nicolas Warmé. 
 

À Sceaux, l'Inrap a mis au jour les états successifs de l'église Saint-Jean-Baptiste depuis le Moyen Âge et étudié le caveau du duc du Maine, fils légitimé du roi Louis XIV et de la marquise de Montespan.

> Découvrez l'article sur le site de l'Inrap