Jeunesse

Lakabot, le club de robotique prépare la “First Lego League”

Le club de robotique de la cité scolaire Lakanal, dénommé “Lakabot”, se prépare à participer en mars à l’une des finales régionales de la “First Lego League”.

Compétition mondiale

La “First Lego League”, compétition mondiale de science et de technologie, comporte quatre épreuves : robotique, conception/programmation, esprit d’équipe et dossier de recherche. Âgés de 11 à 16 ans, les amateurs de robotique scéens auront pour objectif de créer un robot capable d’accomplir des missions autour de l’énergie, thème retenu cette année. À partir de briques du célèbre jeu de construction danois, les élèves s’affronteront autour d’une table géante (114 x 236 cm) à l’occasion d’épreuves de robotique et de jeux de coordination. « Tout le club se déplacera pour cette épreuve régionale à l’American School à Saint-Cloud le 11 mars. Les élèves sont tous motivés et, cette année, l’équipe est composée d’équipiers allant de la 6e à la 1re, menés par deux coachs actuellement en Terminale », explique Antoine Poulain, fondateur du club de robotique de Lakanal en 2018. Objectif : obtenir l’une des places qualificatives pour la finale nationale qui se tiendra à Armentières le samedi 1er avril. Le vainqueur de cette finale nationale représentera ensuite la France à l’occasion de la finale mondiale.

Entraide et transmission

Le club de robotique “Lakabot” permet à plus d’une vingtaine d’élèves de la 6e à la 1re de s’initier à la robotique. « À travers la robotique, on apprend la mécanique, la programmation… Ce sont des disciplines que les élèves ont vues à l’école et qu’ils mettent en pratique. Ils apprennent aussi à travailler en équipe. Ils se lancent des défis entre eux pour résoudre des problèmes mécaniques, expérimenter la résistance des matériaux ou construire de nouvelles pièces », précise l’un des coachs Paul Doan. Les jeunes amateurs de robotique s’entraident au quotidien et transmettent leurs connaissances à la relève. « C’est important de transmettre aux nouveaux équipiers ce que les plus expérimentés ont appris lors de la compétition afin de ne pas repartir à zéro d’une année sur l’autre. Tout l’enjeu est dans la transmission. Le club connaît un grand succès avec une dizaine d’élèves de 6e qui nous ont rejoints cette année », conclut Léon Poulain, second coach de l’équipe.