Développement durable

La ville de Sceaux interdit aux conducteurs de laisser tourner leur moteur à l’arrêt

Dans le cadre de la démarche citoyenne “Parlons ensemble de l’environnement”, la ville de Sceaux a annoncé un ensemble de mesures fortes et exemplaires. Parmi elles, l’interdiction faite aux conducteurs de laisser tourner le moteur de leur véhicule à l’arrêt.

Une mesure de santé publique

Philippe Laurent, maire de Sceaux, a signé le 23 mai un arrêté municipal interdisant aux conducteurs de laisser tourner le moteur de leur véhicule lorsqu’il est stationné ou arrêté en dehors de la circulation. « L’amélioration de la qualité de l’air à Sceaux est une priorité de notre politique environnementale », explique Philippe Laurent. « Trop souvent, nous constatons que les moteurs des véhicules arrêtés sont laissés en marche, rejetant inutilement des gaz alors même que les niveaux de pollution en Île-de-France sont extrêmement préoccupants. » Cette interdiction concerne les moteurs thermiques (à essence ou gasoil) et ne porte pas sur les véhicules de secours aux personnes, les véhicules des services publics en intervention et les camions frigorifiques transportant des denrées alimentaires. Elle s’applique notamment aux véhicules de transport en commun. Les contrevenants seront sanctionnés par une contravention de la quatrième classe (135 euros).

Arrêté n° 2019-317 - Interdiction des moteurs thermiques laissés en marche lors de l'arrêt ou du stationnement

Une urgence climatique

La ville de Sceaux, comme l’ensemble des communes du périmètre métropolitain, doit en effet répondre à un impératif à la fois sanitaire et climatique. Les seuils réglementaires et les recommandations de l’Organisation mondiale de la santé en matière de qualité de l’air y sont régulièrement dépassés. Selon Airparif, 1,3 million de Franciliens respirent un air très pollué. Face à cette situation, la Commission européenne a mis en demeure la France de mettre fin au dépassement des valeurs limites de dioxyde d’azote et au manquement à l'obligation de prendre des mesures appropriées pour réduire ces périodes de dépassement. Cette année, le Conseil d’État a enjoint le gouvernement de prendre toutes les mesures nécessaires à l’amélioration rapide de la qualité de l’air.

Retrouver les 18 engagements pris par la Ville pour l'environnement dans le cadre de la démarche Parlons ensemble de l'environnement.