Éducation

Crèches, écoles, cantines, accueil périscolaire… Un retour à la normale progressif et maîtrisé

Depuis le lundi 22 juin, les jeunes Scéens reprennent le chemin des écoles et collèges, tandis que les plus petits retrouvent leurs crèches. Les équipes de la Ville ont été pleinement mobilisées pour accompagner ce retour à la normale.

Réouverture complète des équipements scolaires et périscolaires

Pour la première journée du lundi 22 juin, les écoles maternelles et élémentaires de Sceaux ont accueilli 1 631 élèves de tous niveaux, soit 85 % des effectifs habituels.

L’accueil s’est déroulé dans de bonnes conditions. Il s’accompagnait d’un assouplissement des mesures sanitaires, comme annoncé lors de l’allocution présidentielle du 14 juin :

  • distance latérale d'un mètre entre les élèves (contre 4 m2 auparavant), uniquement dans les espaces clos ;
  • levée de la mesure de 15 élèves par classe maximum.

Les accueils du matin et du soir ont également repris dans des conditions normales.

Les crèches de la Ville ont quant à elle accueilli 168 enfants, soit 72 % des inscrits.

Quant aux accueils jeux du Relais assistantes maternelles et parentales (ram-rap), ils vont reprendre progressivement, en petits groupes dans les espaces clos, ainsi qu’en extérieur.

Réouverture des restaurants scolaires

Les restaurants scolaires ont eux aussi rouvert dans le respect du protocole sanitaire assoupli de l’Éducation nationale :

  • désinfection des tables et points de contact entre chaque groupe ou service ;
  • dans les restaurants élémentaires, un animateur dispose sur chacun des plateaux le verre, la serviette, le pain et les couverts en début du self ;
  • dans les restaurants élémentaires, les groupes sont espacés d’un mètre lors du passage en self puis dans la salle.

Dès le lundi 22 juin, 1 154 enfants ont fréquenté la restauration scolaire, pour un taux de fréquentation de 73 %. Aucun retard n’a été constaté concernant les retours en classe.

Dans tous ces équipements municipaux, le retour progressif à des effectifs complets et l’application du protocole sanitaire assoupli qui l’accompagne se sont bien déroulés, grâce à l’implication des agents de la Ville et de l’Éducation nationale.