Cadre de vie

Rues du Lycée et Achille-Garnon : circulation apaisée

Une expérimentation a débuté le 17 janvier 2022 pour apaiser la circulation dans les rues du Lycée et Achille-Garnon afin de réduire de façon drastique le trafic des véhicules et de sécuriser davantage les voies piétonnes et cyclistes. Explications.

Pourquoi cette expérimentation ?

Cette expérimentation résulte d’un constat de la Ville : les écoliers, collégiens et lycéens qui traversent ce quartier ou qui y habitent rencontrent des situations d’insécurité permanente sur leur trajet quotidien. Un danger réel existe pour les piétons dans ces rues étroites avec peu de trottoir. La responsabilité de la Ville et du maire serait engagée en cas d’accident grave touchant des piétons ou des cyclistes. 

Par ailleurs, un comptage réalisé en octobre 2020 a relevé des chiffres très importants du trafic. En effet, en moyenne, 2 300 voitures circulent dans la rue du Lycée par jour, avec des pics de 3 000 voitures. Enfin, la configuration de la rue (accélération et ralentissement continus) entraine davantage de bruit et de pollution. 

Concernant la rue Achille-Garnon, la Ville a constaté un trafic très important de plus de 1 000 voitures par jour, avec des excès de vitesse dangereux.

Quels sont les objectifs de la Ville ?

La ville de Sceaux souhaite :

  • favoriser les traversées par les grands axes, notamment la D920 et la D906, 
  • sécuriser les trajets des écoliers, collégiens et lycéens,
  • apaiser l’environnement du quartier, 
  • créer un axe structurant pour les mobilités douces.

Pourquoi la situation était-elle si compliquée les premiers jours ?

Un changement de sens de circulation n’entre pas directement dans les habitudes des automobilistes. Cela a donc engendré des difficultés de circulation.

Néanmoins, la Ville a rapidement réagi, avec le renforcement de la signalisation et l’adaptation du sens de circulation en haut de l’avenue Carnot. Par ailleurs, plusieurs dizaines d’amendes avec retrait de 4 points sur le permis de conduire ont été dressées à l’encontre d’automobilistes circulant en sens interdit. 

De plus, les applications de navigation telles que Waze ou Google maps ont été rapidement mises à jour, ce qui a facilité les propositions d’itinéraires après quelques jours.

Les bouchons sur le boulevard Colbert vont-ils persister ?

Cette réorganisation entraîne effectivement une circulation plus importante sur le boulevard Colbert. Néanmoins, la situation s’est déjà nettement améliorée depuis le 27 janvier, notamment grâce à l’adaptation des feux tricolores. 

Quand et comment sera réalisé un bilan de cette expérimentation ?

La Ville s’est engagée à maintenir l’expérimentation pendant quelques mois, afin d’avoir une visibilité pertinente de la nouvelle situation, moins dépendante des aléas journaliers de trafic.

Pourquoi une expérimentation dans ce quartier et pas ailleurs ?

Les rues du Lycée et Achille-Garnon sont de loin celles avec le trafic transitoire le plus important. Un trafic quotidien de plus de 2 000 voitures nuit également aux doubles sens cyclables généralisés, qui constituent la colonne vertébrale de la politique cyclable de la Ville. 

Par ailleurs, d’autres expérimentations ont déjà été réalisées à Sceaux. Celle dans le quartier Robinson a d’ailleurs abouti au schéma actuel de circulation.

Enfin, de nouvelles expérimentations de ce type pourront être conduites dans d’autres quartiers si la situation devient problématique, comme c’était le cas pour les rues du Lycée et Achille-Garnon.