Sceaux , ville de l'arbre

À la croisée des talents
À la croisée des talents
À la croisée des talents
Découvrir la fiche d'identité de la Ville de Sceaux.
Informations et guides pratiques sur le tourisme à Sceaux.
Découvrir les engagements durables de la Ville.
Découvrir en quoi la Ville de Sceaux constitue un territoire métropolitain.
Patrimoine scéen, société d'histoire locale.
Consultation des collections de documents numériques issues des archives municipales de Sceaux.
Photos, vidéos et podcasts des événements organisés à Sceaux.
Annuaire des associations, informations sur la vie associative locale, recherche de bénévoles.
Vie municipale
Vie municipale
Vie municipale
Liste des membres du conseil municipal de la Ville de Sceaux.
Archives des séances du conseil municipal scéen.
Informations financières sur la Ville de Sceaux et budgets.
Consultez les délibérations du conseil municipal de Sceaux.
Organigramme et activités des services municipaux scéens.
Actualités et informations sur la démocratie locale à Sceaux.
Placer l’usager au cœur du service public et améliorer la qualité du service rendu : les objectifs de la démarche.
Liste des marchés publics lancés par la Ville de Sceaux.

 

Démocratie locale

Actualités et informations sur la démocratie locale à Sceaux.

Vie quotidienne
Vie quotidienne
Vie quotidienne
Redécouvrez la collection complète du bulletin municipal.
Informations et consultation du catalogue de la bibliothèque municipale.
Recensement des différents guides et brochures pratiques éditées par la Ville.
Découvrez les films à l'affiche au cinéma Trianon de Sceaux.
Outils de recherche de professionnels par secteurs d'activités.
Calendrier des prochaines collectes à Sceaux.
Carte des différentes tables scéennes, par type de cuisine.
Pharmacies et infirmières de garde à Sceaux les dimanches et jours fériés.
Sceaux magazine

Redécouvrez la collection complète du bulletin municipal.

Services en ligne
Services en ligne
Services en ligne
Sceaux info mairie vous renseigne et simplifie vos démarches.
Consultez les annonces déposées par le public à travers différentes rubriques, diffusez votre petite-annonce.
Informations sur les démarches administratives et demande d'acte d'état-civil en ligne.
Gestion et télérèglement de prestations familiales proposées par la Ville de Sceaux.
Accès au site officiel de l'administration française.
Commandez de chez vous les articles de vos commerçants scéens.
Effectuez votre demande de réservation d'une salle municipale.
Effectuez une demande de surveillance de votre domicile par la police municpale pendant vos vacances.

 

Sceaux info mairie

Sceaux info mairie vous renseigne et simplifie vos démarches.

Mon Sceaux.fr
Créer mon compte

Créez votre compte sur Sceaux.fr et bénéficiez de services personnalisés.

Mon compte

Accédez à votre compte sur Sceaux.fr.

Sceaux , ville de l'arbre
Espace public - Travaux
Sceaux , ville de l'arbre
Le rythme des saisons est marqué par l’état changeant des arbres, depuis la floraison au printemps jusqu’à la chute des feuilles. En cette époque printanière, l’apparition des bourgeons et des fleurs redonne des couleurs à nos paysages et annonce des jours plus chauds. Tour d’horizon des arbres scéens et des actions de la Ville pour les préserver.
 
65 000 777 30
Plus de 65 000 arbres sont recensés sur le territoire communal. Ils sont situés dans les propriétés privées, les grands espaces verts ou sur les voies. C’est le nombre d’arbres remarquables dénombrés sur le territoire de Sceaux. Il est important de maintenir la richesse de ce patrimoine. Ce sont en moyenne le nombre d’arbres plantés chaque année par la Ville.
 
 
Combien ? Où ? Lesquels ?
 
Le « cadastre vert » recense plus de 65 000 arbres sur l’ensemble du territoire communal, soit 180 arbres par hectare. Ces arbres sont situés dans les propriétés privées, les grands parcs et espaces verts, ou sur les voies. La plupart d’entre eux (84 %) sont regroupés en massifs. En effet, le territoire de Sceaux, bien qu’urbain, est agrémenté d’une surface conséquente de bosquets boisés avec notamment le parc de Sceaux, le parc de la cité scolaire Lakanal et la Coulée verte. Les arbres isolés (11 %) sont situés dans les jardins privés ainsi que sur l’espace public. Certains sont les témoins d’anciens vergers existants (comme les noyers de la rue Berlioz), ou de grands jardins privés. D’autres sont plantés pour des occasions particulières tel le cèdre planté par les enfants dans le jardin de la Ménagerie après la tempête de 1999.
 
Les arbres d’alignement sur voirie (4 %), croisés au fil des promenades, s’élèvent au nombre de 1520 sur les voies communales et de 1390 sur voies départementales. Ces derniers, entretenus par le conseil général des Hauts-de-Seine, sont constitués en majorité de tilleuls, marronniers, platanes. Quelques sophoras sont présents sur la rue Houdan. Des micocouliers remplacent les marronniers de la rue de Fontenay depuis 2008. Les essences sont plus diversifiées sur les voies communales. Certes, platanes, marronniers, tilleuls sont présents, mais aussi érables, prunus, cerisiers et pommiers à fleurs, acacias, liquidambars ou magnolias. Quant aux arbres remarquables, l’inventaire réalisé par le Département comptait 777 sujets en 2004, dont 144 isolés ou représentatifs d’un groupe, tel que celui des bosquets de cerisiers ou de l’allée des cèdres au parc de Sceaux.
 
L’arbre en ville : un trésor à préserver
 
L’arbre constitue un élément majeur du paysage urbain. Il contraste, par sa silhouette, avec la rigidité des lignes des bâtiments. Il peut également servir de marqueur pour un espace singulier, structurer les axes dans le cadre d’alignement ou faire écran à des zones à découvrir.
 
Mais l’arbre a surtout un rôle écologique. Il contribue à l’amélioration de la qualité de l’air par la production d’oxygène et par la fixation des poussières. Ses racines maintiennent les sols en place et absorbent les eaux pluviales. Ses feuilles décomposées améliorent la structure du sol. La faune (insectes, oiseaux, petits animaux) y trouve un habitat (nourriture, protection et abri). Par ailleurs, il sert à rafraîchir l’atmosphère pendant l’été, mais également à faire écran contre le bruit. Sans oublier leur silhouette majestueuse, leur parfum, la beauté d’une vive floraison ou l’attrait des écorces, des fruits et des feuillages.
 
Malheureusement, en milieu urbain, la vie des arbres est tourmentée. Ils sont soumis à des contraintes fortes qui les affaiblissent. Pollution, manque d’eau, manque de lumière, sel de dénei gement, application de désherbants, chocs (dus aux véhicules, au dépôt d’objets encombrants...), dommages aux racines liés aux travaux, vandalisme (gravures, branches et écorces arrachées), élagage trop sévère, milieu contraint, compaction des sols... autant d’agressions qui compliquent le développement des arbres, favorisent l’apparition des maladies et peuvent les conduire à dépérir. Certains arbres, trop fragilisés deviennent alors très dangereux car ils risquent de tomber. Il faut alors, à regret, les enlever afin de préserver la sécurité des passants et des riverains. Par ailleurs, les arbres d’alignement peuvent aussi être sources de nuisances : chutes de feuilles à l’automne, trottoirs déformés par les racines, pertes de luminosité dans les logements situés à proximité... Ce sont des remarques souvent faites par les habitants.
 
La Ville au secours des arbres
 
La Ville souhaite se projeter à long terme dans une logique durable d’écologie urbaine, en valorisant ses potentiels et en confortant ce qui contribue à la qualité de vie de ses habitants. Les arbres font partie intégrante de ce projet et différents documents visent à les défendre. Ainsi, le projet d’aménagement et de développement durable (PADD) rappelle les objectifs particuliers recherchés par la Ville pour définir une ville durable.
 
Le plan local d’urbanisme (PLU) établit les règles permettant d’atteindre les objectifs retenus dans le PADD, afin de préserver et mettre en valeur les arbres. Ainsi, le PLU cite et conserve les espaces boisés classés, favorise le maintien du patrimoine arboré ainsi que le maillage naturel au sein des quartiers, introduit les espaces verts paysagers, et inventorie les arbres remarquables protégés.
 
La zone de protection du patrimoine architectural, urbain et paysager (ZPPAUP) établit quant à elle des règles et recommandations pour l’introduction, la gestion ou le maintien des espaces verts dans l’espace public (notamment le traitement de certaines plantations d’arbres d’alignement), la mise en valeur des espaces verts privés (par le biais des clôtures transparentes, l’ouverture des grands espaces tels que celui de la résidence des Bas-Coudrais).
 
Par ailleurs, au-delà des documents d’urbanisme, la Ville a adopté de longue date un parti pris qui consiste en l’implantation d’arbres de grande taille, ou en la mise en scène de sujets existants au droit des intersections de voies, en position centrale ou en accompagnement latéral, en fonction des sites à aménager. Pour n’en citer que quelques-uns : le carrefour entre le boulevard Colbert et la rue Michel-Voisin, celui entre la rue Lakanal et la rue du Lycée ; le rond point des Blagis devant l’église Saint-Stanislas, la place de la gare de Sceaux, l’espace vert devant le groupe scolaire des Clos-Saint-Marcel, etc.
 
Ce parti pris, inspiré de la tradition des plantations héritées des anciens enclos, sièges des grandes propriétés à l’origine de la commune, est ainsi progressivement devenu l’une des caractéristiques de l’aménagement paysager de l’espace public de Sceaux.
 
Cette volonté, ainsi que les documents d’urbanisme rédigés, assurent la préservation du patrimoine végétal. Pour que Sceaux perpétue sa réputation de ville verte et de ville de l’arbre, dans laquelle il fait bon vivre...
 

Patrimoine végétal

Sequoïa au jardine de la Ménagerie
Séquoia, arbre remarquable, du jardin de la Ménagerie.

Des arbres remarquables
Dotée déjà de nombreux parcs et jardins qui font sa renommée, la ville de Sceaux compte, parmi ses sujets arborés, 777 arbres dits remarquables. Ces arbres sont exceptionnels tant par leur âge que par leur essence, leur dimension ou leur histoire. Ainsi, au milieu des 227 hectares d’espaces verts qui font de Sceaux une commune verdoyante, les habitants peuvent tomber nez à nez sur un Taxus baccata, un Prunus cesarus, mais aussi un Aesculus ! Autant de noms latins qui confirment qu’à Sceaux, l’arbre tient une place... exceptionnelle.

Une biodiversité... également remarquable
Les arbres, qui abritent insectes et oiseaux, jouent un rôle majeur dans la biodiversité. Sur le territoire communal, la création ou le maintien d’espaces diversifiés et peu fréquentés y contribuent également : le bassin de l’hôtel de ville accueille amphibiens, libellules et parfois oiseaux migrateurs, les talus du RER permettent le déplacement des renards, les prairies fleuries attirent les insectes pollinisateurs... La proximité du parc de Sceaux, de la forêt de Verrières, du parc de la Vallée aux Loups, des talus de la voie ferrée, mais également les jardins privés permet le déplacement et le croisement des espèces et leur assure nourriture et abri. Ces espaces, interconnectés, constituent des « corridors écologiques ».

Calendrier

L M M J V S D
 
 
1
 
2
 
3
 
4
 
5
 
6
 
7
 
8
 
9
 
10
 
11
 
12
 
13
 
14
 
15
 
16
 
17
 
18
 
19
 
20
 
21
 
22
 
23
 
24
 
25
 
26
 
27
 
28
 
29
 
30
 
 
 
 
Ajouter au calendrier
  • Lien vers les archives municipales de Sceaux
  • Lien vers le site des associations
  • Lien vers la Maison du Tourisme de Sceaux
  • Lien vers le centre multimédia
  • Maison virtuelle de l'ESS